Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly

Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.

« Simenon et Maigret passent à table », ça vous dit quelque chose ?

SimenonetMaigretpassentatable.jpg

SimenonetMaigretpassentatable1.jpgSans conteste, Simenon nous raconte que le plat préféré de Maigret est la blanquette de veau et qu’il se fait servir toujours des frites. Et voilà les bistrots où il se met à table et qui ont tous une plaque « Table de Maigret » : La Brasserie Dauphine (1er), c’est de chez elle qu’il se fait monter des sandwiches au moment des interrogatoires - La Chope du Pont-Neuf (1er) - Chez Paul (1er) - La Taverne Henri IV (1er) - L’Impasse (4e) (devenue Le Gorille Blanc) - Au Petit Tonneau (7e) -La Ferme des Mathurins (8e) (devenue Chez Cécile) - Le Fouquet’s (8e) - Le Restaurant du Marché (15e) - Chez Fred (17e) - Chez Léon (17e). Et les plats que Maigret aiment, les voici : le hachis Parmentier, le médaillon de lotte au beurre blanc (Chez Léon), les macaroni gratinés (dans Maigret et le clochard, 1962), la poule au pot (dans L’amie de Madame Maigret, 1967), les maquereaux au four (dans Maigret et le tueur, 1969), l’omelette aux fines herbes (dans Maigret et le tueur, 1969), la morue à la crème (dans Liberty Bar, 1937), la choucroute (dans Maigret et l’affaire Nahours, 1966), la tête de veau en tortue, la bouillabaisse, la tarte au riz et la mayonnaise de crevettes issues de Belgique. Tout cela est raconté, c’est-à-dire les mœurs culinaires de Maigret, dans le livre « Simenon et Maigret » (Courtine) - Bonne lecture, bon appétit et... large soif !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article