Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly

Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.

« Secrets de Troisième mi-temps » d’Alain Gex, ça vous dit quelque chose ?

Secrets3e.gifMême après une défaite, telle celle de l’Equipe de France de rugby hier à Rome contre l’Italie, le rugby a toujours sa troisième mi-temps. Et ses secrets, bien sûr. Alain Gex, qui fut journaliste à l’Agence France-Presse (AFP) et collabore à mon guide « Le Feuilly » a couvert 36 ans durant le rugby. Il a notamment suivi « de l’intérieur » une trentaine de Tournois alors des Cinq Nations (l’Italie a depuis fait passer le chiffre à Six), ainsi qu’une douzaine de tournées de l’Equipe de France et pas moins de cinq Coupes du monde. Il raconte dans son livre « Secrets de Troisième mi-temps » des histoires toutes plus rocambolesques les unes que les autres et, pourtant, toutes sont marquées du sceau d’une vérité qui est (quand même parfois) bonne à dire. Pourquoi donc Pierre Albaladejo se rend à l’Elysée pour proposer au général de Gaulle de jouer en seconde ligne ; comment un joueur ivre, passé par-dessus bord, est retrouvé quatre heures plus tard en Méditerranée ; pourquoi des All Blacks terminent en bas résille et porte-jarretelles une nuit de défaite ; pourquoi le XV de France, véritable objet du désir pour les Néo-Zélandaises, doit-il changer d’hôtel à la veille de la finale de la Coupe du monde ? A toutes ces questions, et à travers des récits épiques et truculents dans lesquels on navigue parfois au-dessous de la ceinture – « Ouvert l’après-midi, écrivait Denis Lalanne, le rugby n’a jamais beaucoup fermé la nuit. » - dans lesquels il évoque ses joueurs fétiches nommés Amédée Domenech, Jacques Fouroux, Claude Spanghero et Jean-Baptiste Lafond, Alain Gex nous promène à travers le rugby et ses moments les plus intimes et secrets. La « Rue de la Soif » chère à Antoine Blondin n’est jamais loin, et les histoires se règlent à coup de magret de canard, de roquefort, de café, de bordeaux, de chocolat, de ravioles, de vins du Buzet et de champagnes, tous produits représentés par l’Association des gastronomes du rugby créée en 1993. Un livre qui pétille et qu’il convient de savourer sur le buvant du verre et le bout de fourchette. – « Secrets de Troisième mi-temps », Alain Gex, Editions Fetjaine, Une marque du groupe La Martinière (parution le 7 février 2013), 18 €.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Bonjour, Roger, c'est Vincent tu n'es pas sans savoir que les internationaux de France commencent. As tu prévu de faire un papier sur le tennis et les restos.
Mon père m'a dit qu'Agassi ne ratait jamais d'aller au Pied de Cochon pendant Roland-Garros. A plus...
Répondre
T


Bonne idée, je vais y songer... merci.



C
Il est de notoriété publique que votre plume n'a d'égale que votre tour de main avec louche et spatule. Dès lors, à quand un livre de recettes ? Sur la botte par exemple que vous semblez apprécier
au plus haut point ?
Répondre
T


Bonne idée, vous me donneriez un coup de fouet ?