Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly

Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.

Pour jouer les prolongations estivales, « Au Dernier Métro », ça vous dit quelque chose ?

AuDernierMetro.jpgLe mois d’août entraîne souvent la fermeture, pour cause de vacances, de nombre d’estaminets. Ici, dans un authentique bistrot tiré à quatre épingles, on reste joyeusement ouvert et on y fait régner l’esprit selon Audiard. Dans son habit de lumière, on continue d’y régaler et à faire la fête telle qu’on la pratique au Pays Basque ou au Montenegro, les Laffargue étant l’un, Jean, du premier et l’autre, Nathalie, du second. Ici, autour d’un bar habillé d'étain, il n’est pas d’heure. Chacun y va de son clin d’œil : les émaux publicitaires sur les murs comme aux "Vapeurs" à Trouville-sur-Mer, les chopines (irouléguy du Domaine Abotia, chinon Fiona Beeston’s Perfectly Drinkable ou beaumes-de-Venise de la Ferme Saint-Martin), les charcuteries de Mauléon dont le fameux pâté basque de Monsieur Houyou, le formidable boudin noir de Christian Parra, le rognon de veau entier rôti au four, les ris de veau et d’agneau, le confit de canard, la côte de boeuf à la plancha, l’andouillette AAAAA de Duval et le croustillant pied de porc sont de ces nourritures qui tiennent au corps. A l’annexe, à l’enseigne des « Prolongations », se joue une partie aussi bien tenue, mais dans l’esprit bodega (76, boulevard de Grenelle). Carte : 30-45 €. 70, boulevard de Grenelle. Tél. : 01 45 75 01 23 et 01 83 76 33 72. Tous les jours. M° Dupleix.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article