Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly

Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.

Paris : vite, à L'Ecaille de la Mascotte !

LEcailledelaMascotteThierryCampion.jpg

LEcailledelaMascotte1.jpg« La Mascotte » est en travaux encore jusqu’à début octobre, mais la voisine « L’Ecaille de la Mascotte » reste bien ouverte. Nul doute donc que le public de la Butte – et surtout les ostréophages - vienne se sustenter de fruits de mer, coquillages et crustacés chez Thierry Campion avec cette annexe bienvenue. Dans un joli décor marin, avec cascade murale, vivier à crustacés, mini-échoppe gourmande avec le beurre de Bordier, les conserves de La Belle-Îloise, du tarama d’oursin et des crus signés Faller, Fèvre et même Coulée de Serrant, on croise toujours Michou, Mathilde Seigner, François-Xavier Demaison et quelques autres, comme vous et moi. Au menu, de l’iode sur tous les plateaux et dans toutes les bouches avec les bouzigues de Jean-Marc Vitale, les normandes de Patrick Liron, les pousse-en-claire de David Hervé, les cancales de Jean Gléron et les marennes de Gillardeau. En prime, la toute nouvelle Tsarskaya de Saint-Kerber et aussi le homard breton rôti tout bon. Toutes choses à déguster sur le pouce, ou plus, sur les tables hautes du fond de la salle. Fraîcheur garantie, accueil délicieux, et souriant, que demander de plus sur le pavé de Paris ? Carte : de 15-40 € et plus si l’envie vous en dit. – L’Ecaille de la Mascotte – 52, rue des Abbesses (Paris 18e). Tél. : 01 46 06 28 15. Tous les jours. M° Abbesses ou Blanche.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article