Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly

Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.

Paris 14e : « Les Rouquins », ça vous dit quelque chose ?

LesRouquins.jpg

LesRouquinsInVino.jpg

LesRouquinsBar.jpg

LesRouquinsSaumon.jpg

LesRouquinsTartares.jpgLa façade est anonyme, chargée de blanc d’Espagne, laissant présupposer que l’endroit est fermé, juste avec l’inscription « Les Rouquins, c’est ici ». Mais que nenni, il suffit de pousser la porte pour entrer dans cet antre plein de vie où l’on aime le vin et les bonnes choses. Dans un décor épuré de tables de bois avec banc, chaises et lampes en métal noir, étagères affichant les cruset murs de briques, La maison imaginée par Clotaire Verbeke voisine avec « Les Crus du Soleil » dont elle est une extension. Avant l’ouverture fin mai de la partie bistrot avec terrasse plein soleil sur une placette de charme. Les vins du Languedoc et du Roussillon y ont évidemment leur grande place, mais ce ne devrait pas être exclusif pour autant. Pour l’instant, les nourritures sont bien choisies sur le mode tapas, entre planche de charcuteries, lomo iberico, culatello, burrata, radis émincés, chipirones et fromages de Pierre Klucik. Côté dive bouteille, le choix est immense, beaucoup de vins au verre, et une gamme de prix pour toutes les bourses, du Domaine Ribiera jusqu’à L’Olivette Coteaux-du-Languedoc Pic Saint-Loup en passant par Les Marnes du Mas Granier, le Petit Taureau de Jean-Philippe Pradié, le Domaine du Possible, la Cave de Castelmaure et Les Pampres du Mas Laval. Allez-y d’urgence avant que la rumeur ne s’en empare. – « Les Rouquins » - 146, rue du Château. Tél. : 01 45 39 78 99. Du mardi au samedi de 17 h à 1 h du matin.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article