Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly

Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.

Michelin 2013 : encore un « oublié »… « Zum Hailich Graab », « Le Saint-Sépulcre » à Strasbourg

LeSaintSepulcreFacade.jpg

LeSaintSepulcreSalle.jpgDans le style « dégustation de vins et cuisine du pays, ambiance typiquement alsacienne », la définition de la winstub dans le Guide Michelin 2013, il y a « Zum Hailich Graab », en dialecte, autrement dit, pour les Français de l’intérieur, « Le Saint-Sépulcre », "oublié" parmi d'autres de l'édition du Guide Michelin 2013. Dans le triangle d’or de la cathédrale, cette institution fût longtemps tenue par le ténébreux Robert Lauck. Il menait là son monde comme une sorte d’intégriste du bon goût alsacien : uniquement des spécialités du cru et, dans une winstub, ni café, ni bière, rien que du vin. La maison a été repensée dans un esprit plus ouvert avec l’arrivée de Christian Ott. Mais les spécialités restent, avec les meilleurs escargots du monde, dixit Brigitte Fossey, le formidable consommé aux quenelles de moelle, la salade mixte, dite strasbourgeoise avec du cervelas et du gruyère, la tarte à l’oignon, le presskopf (fromage de tête), le fameux jambon chaud en croûte, la bouchée à la reine, le bibelaskäs (fromage blanc), la choucroute de tradition et les lewerknepfle au pinot noir (quenelles de foie) avant les issues sucrées comme le kougelhopf glacé et la tarte aux fruits de saison ou au fromage blanc. Que demander de plus à une winstub ? Demandez-donc à Michelin d’aller y voir de plus près… - « Zum Hailich Graab – Le Saint-Sépulcre » - 15, rue des Orfèvres (67000 - Strasbourg, Bas-Rhin). Tél. : 03 88 75 18 45. Tous les jours.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article