Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly

Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.

Hommage à Claude Lafond

"Adieu Paris je me retire à la campagne - L’ennui me gagne, assez d’champagne - J’en ai assez d’aller souper avec les poules - Et de rentrer comme si l’pavé faisait d’la houle - Adieu Paris car j’en ai par-dessus la tête - Faire la fête, oh qu’çà m’embête - Je vais me mettre au vert vivre comme les bêtes - Me coucher tôt et ne plus boire que d’l’eau - Oh mais avant que je te quitte -Et de vivre en ermite, tout là-bas loin de toi, - Ô Ville des merveilles, encore une fois, - Vidons une bouteille, une, puis deux, puis trois - Ô la plaisante chose, dès qu’un bouchon explose, - Tout est bleu tout est rose, profitons-en, garçon ! - Apportez-moi la carte, il faut, et aïe donc, faire avant que je parte - Un grand gueuleton - Adieu Paris, ville de rêve et d’épouvante - Ville méchante, ville charmante, - Tu fais payer bien cher le bonheur que tu donnes - Mais en mourant on t’aime qu’on te pardonne - Adieu Paris, adieu Montmartre et Notre-Dame, - Tes jolies femmes, tes sombres drames, - Toute l’éternité nous te donnons ton âme, - Le paradis, c’est Paris. -" - En hommage à mon ami Claude Lafond qui vient de nous quitter. Il fût notamment celui qui a redonné vie au décor du restaurant Goumard Prunier, rue Duphot, dans le 1er arrondissement.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article