Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly

Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.

Dans le Vieux-Lyon, allez à la Mâchonnerie

Joseph Viola, Meilleur Ouvrier de France (MOF) déjà propriétaire à Lyon de « Daniel et Denise (3e), a repris voilà peu ce très ancien bouchon qui affiche ses quatre décennies. Entre nappes à carreaux blanc et rouge, cuivres rutilants et service affable en tablier noir, l’ambiance est dans un vrai jus lyonnais. Et si à Saint-Jean, comme dirait l’autre, « le café crème commence avec le jambonneau », tout ici contribue à entretenir la mythologie d’un bouchon du cru. Le savoureux pâté en croûte au foie gras et ris de veau, la formidable omelette du curé aux queues d’écrevisse, la quenelle de brochet à l’onctueuse sauce Nantua, le foie de veau rien qu’au vinaigre, l’incontournable cervelle des canuts avant l’île flottante aux pralines et le baba ivre de rhum font les mangeurs heureux. Le château Cambon et le morgon de Marcel Lapierre irriguent les gosiers à la régalade. Allez-donc à la Mâchonnerie. Menus : 19 (déjeuner), 27, 32 et 40 €. Carte : 40-60 €. La Mâchonnerie – 36, rue Tramassac (Lyon, 5e). Téléphone : 04 78 42 24 62. Fermé dimanche et lundi. Site : www.lamachonnerie.com

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article