Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly

Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.

Les fous du palais, ça vous dit quelque chose ?

Les fous du palais, ça vous dit quelque chose ?

"Chaque fois que j’entends le Requiem, il se passe quelque chose de bizarre. Que ce soit chez moi ou dans une église, ou bien une salle de concert, je sens monter, surtout vers la fin – lux aeterna… - une odeur puissante, envahissante même, d’ail et de safran. Mozart m’étonnera toujours."
 
On trouve cette citation dans Les fous du palais, l'ouvrage de Christian Millau qui, pendant plusieurs décennies, fût un des critiques gastronomiques les plus influents.
 
« Aujourd'hui, écrit-il, les silhouettes de tous ceux - certains devenus fantômes - qui m'ont fait don du vrai goût des choses surgissent de ma mémoire. De modestes artisans, des artistes inspirés, des excentriques, de délicieux fous, de drôles d'outils quelquefois, mais tous dévorés par le feu d'une passion et qui, par le hasard des rencontres, ont laissé tomber sur mon chemin, tout au long de ma vie, des miettes de bonheur ».
 
Au fil d'un texte semé d'histoires truculentes, étonnantes, attachantes, le célèbre critique gastronomique met tout son talent d'écrivain à faire revivre ces êtres rares qui font et ont
fait le monde de la saveur et du goût, les « fous du palais ».
 
- Les fous du palais, de Christian Millau (Robert Laffont, 1994)
Les fous du palais, ça vous dit quelque chose ?
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article