Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly

Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.

Le risotto des mondine, ça vous dit quelque chose ?

Le risotto des mondine, ça vous dit quelque chose ?
 

« Riso Amaro » offre son premier grand rôle à Silvana Mangano. Elle y incarne une « mondina », c’est-à-dire une ouvrière saisonnière des rizières de la plaine du Pô. Ce risotto des mondine est racontée dans le livre « A table avec le cinéma italien » (Editions Agnès Vienot, 2012).

 

Pour 4 personnes, il vous faut : 300 de riz des mondine – 200 g de beurre – ½ oignon très finement émincé – 3 cuillérées à soupe d’huile d’olive – 2 verres de vin blanc sec – 1 litre de bouillon de volaille – ½ cuillérée à soupe de concentré de tomates – 150 g de parmesan rapé – 100 g de saucisson luganega (saucisse de porc*).

 

Progression de la recette:

 

– 1) Dans une casserole, préparez l’huile d’olive et 100 g de beurre. Placez-y, à froid, l’oignon et faites le dorer à feu doux.

- 2) Ajoutez le riz, mélangez quelques minutes. Ajoutez 1 verre de vin et faites cuire 5 minutes à feu vif.

- 3) Au fur et à mesure, ajoutez le bouillon chaud où vous aurez délayé le concentré de tomates. Poursuivez la cuisson 10 minutes en veillant à ajouter autant de bouillon chaud que nécessaire.

- 4) Une minute avant la fin de la cuisson, ajoutez la noix de beurre et le parmesan rapé.

- 5) Coupez le saucisson luganega en tronçons de 5 cm et faites-les rissoler dans le beurre restant, à feu doux. Mouillez du vin blanc sec et poursuivez la cuisson jusqu’à complète absorption du vin.

- 6) Servez le riz des mondine avec la saucisse luganega. Dégustez chaud.

 

Bon appétit et large soif, et merci à Alessandra Pierini de L'Epicerie RAP-Paris de m'avoir fait connaître ce livre (4, rue Fléchier, 75009 Paris, tél. : 01 42 80 09 91) .

*Un produit de la tradition paysanne dans toute la Vénétie, notamment à Trévise où l'on utilise du collier et des bajoues, à laquelle on ajoutait du sel, du poivre et parfois de la cannelle ou de la muscade.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article