Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly

Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.

Faire ses choux gras, ça vous dit quelque chose ?

Faire ses choux gras, ça vous dit quelque chose ?
  •  
En un temps ancien où les pauvres n'avaient guère que les légumes pour se nourrir,le chou n'était pas le dernier à garnir la table.
 
Comme pour les autres légumes, il était meilleur avec un peu de lard ou de graisse.
Faire ses choux gras équivalait donc à améliorer le quotidien.
 
Petit à petit, la vie étant moins rude, on a associé l'idée à la réussite aux bonnes affaires. Voire même à celles un peu malhonnêtes...
 
Au XVIe siècle déjà, faire ses choux gras c'était "tirer de l'utilité, tirer un grand prouffit d'une chose". Ou alors "Et n'est louable aucunement/A femme ou homme, haut ou bas/De le tenir secrètement/Ne aussi d'en faire ses choux gras/De guelle, ses gaudeamus".
 
 
Bon appétit et large soif !
 
- Le bouquet des expressions imagées, par Claude Duneton avec la collaboration de Sylvie Claval (Seuil, 1990)
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article