Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly

Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.

La pissaladière de Jacques Médecin, ça vous dit quelque chose ?

La pissaladière de Jacques Médecin, ça vous dit quelque chose ?
La pissaladière de Jacques Médecin, ça vous dit quelque chose ?

 

 

Jacques Médecin faisait de la politique. Il avait longtemps été maire de Nice après avoir été journaliste à Paris-Presse. Mais il était passionné par la cuisine. Il aurait pu – dû ? – ouvrir un bistrot dans le vieux Nice. Il nous aurait servi sa merveilleuse pissaladière dont voici la recette.

Pour une douzaine de personnes, 3,5 kilos d’oignons finement émincés, légèrement salés et fondus à feu doux dans une marmite couverte, avec trois gousses d’ail écrasées, un bouquet garni et une cuillerée ½ d’huile d’olive ; 600 grammes de pâte à pain du boulanger, dont on fait une plaque de 1,5 cm d’épaisseur et de 25 cm de circonférence, pour la place entière dans une tourtière.

Mise dans un lieu tiède, lorsque le volume de la pâte a doublé, on la sèche dix minutes à four chaud.

On retire le bouquet garni et on étale les oignons sur la pâte en égalisant avec une spatule. On éparpille 60 g de petites olives noires de Nice, on dispose douze filets d’anchois les uns à côté des autres, on arrose d’huile d’olive*, et on passe à four chaud pendant un quart d’heure.

Un tour de moulin à poivre en sortant la tourtière et voilà la pissaladière comme nulle autre, surtout comme celles, nombreuses, des gargotiers de la Côte d’Azur.

                                                                                              

Vous pouvez aussi en déguster une version différente à Nice, dans une institution de la cuisine locale, à La Mérenda de Dominique Le Stanc : c’est la tarte dite de Menton parce que sans anchois.

Bon appétit et large soif !

 

-          La Mérenda. 4, rue Raoul-Bosiol. Fermé samedi, dimanche et jours fériés. Pas de téléphone, réservation sur place.

-          *Huile AOP Provence du Domaine Salvator (Les Mées, Alpes-de-Haute-Provence) de fruits aglandau, bouteillan, cayon et salonenque. AOP Nice de chez Spoffiotti & fils (Sospel, Alpes-Maritimes) de fruit cailletier.

La pissaladière de Jacques Médecin, ça vous dit quelque chose ?
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Oui maire et ancien journaliste mais il ne faudrait pas oublier l'essentiel de sa carrière :

6 janvier 1992 : un an de prison ferme et 300 000 francs d'amende pour délit d'ingérence ; interdiction d'exercer une fonction publique, 2 168 874 F de dommages et intérêts à Joseph Figueras

16 mai 1995 : deux ans de prison ferme, 200 000 francs d'amende et cinq ans de privation de droits civiques pour « détournement de fonds » dans le scandale de l'Opéra de Nice

Août 1995 : trois ans et demi de prison ferme et un million de francs d'amende pour abus de biens sociaux et corruption dans le scandale de la Serel

31 mars 1998 : condamné par défaut à deux ans de prison pour fraude fiscale16.
Répondre
T
Oui tout cela je le savais. Mais il ne vous a pas échappé mon ce blog est à vocation gastronomique et que tous les articles sont signés et non pas anonymes comme le vôtre !