Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly

Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.

Guide des bistrots à vins de 1984, ça vous dit quelque chose ?

Guide des bistrots à vins de 1984, ça vous dit quelque chose ?
 
C'était un autre temps, en 1984. L'idée du Guide des bistrots à vins était née dans l'esprit de Henri-Noël Lagrandeur, un enseignant passionné par le vin et la table. Un précurseur.
Collaborateur de Michel Oliver, cuisinier et fils du grand Raymond son père, Henri-Noël Lagrandeur nous a livré le premier guide des bistrots à vin de Paris et de sa banlieue.

A l'époque, le Guide recensait 76 bistrots à Paris et 6 bistrots en banlieue, et notamment les heureux titulaires de la Coupe du Meilleur Pot, créée à Lyon au lendemain de la Libération par Marcel Grancher et Henry Clos-Jouve.
 
Parmi ceux chroniqués par Lagrandeur, dans mes fréquentations de comptoir, il a le Bar de l'Entracte, le Bar du Caveau, le Beaujolais Saint-Honoré, aux Bons Crus, La Cloche des Halles, Au Grand Comptoir, Le Rubis, La Taverne Henri IV et Willi's Wine Bar dans le 1er ; Chez Gus, Le Duc de Richelieu et Le Jéroboam Nicolas dans le 2e ;  Benoit, Au Franc-Pinot, Ma Bourgogne et La Tartine dans le 4e ; le Café de la Nouvelle Mairie et Le Soleil d'Austerlitz dans le 5e ; Le Béverly, le Chai de l'Abbaye, et L'Ecluse dans le 6e ; le Sancerre et le Sauvignon dans le 7e ; Ma Bourgogne et Le Val d'Or dans le 8e ; la Cave Drouot, La Clairière et Le Relais Beaujolais dans le 9e ; Le Rallye dans le 10e ; La Galoche d'Aurillac et Jacques Mélac dans le 11e ; Le Baron Rouge dans le 12e ; La Cagouille, Chez Fernand, Le Rallye et La Royale dans le 14e ; Le Moulin de la Boulange et Le Père Tranquille dans le15e ; Les Caves Angevines dans le 16e ; Pétrissans dans le 17e ; Aux Négociants dans le 18e.
 
En banlieue, le Bistrot à vin à Courbevoie, Chastang à Antony, Chez Serge à Saint-Ouen et La Tassée d'Argent à Saint-Maur-les-Fossés.

Et au fil des verres reviennent les noms de bistrotiers avec lesquels la large soif était de règle : Lesage, Cointepas, Gouin, Pontonier, Petit, Fragnier, Allémandou, Cachau, Asseline, Cancé, Terret, Georgé, Bonnet, Mélac, Prin, Cougoureux, Chico Selse, Chanrion, Navier, Nouyrigat, de Conquans, Péret, Aygalenq, Pagadoy, Vergne, Calvet, Bouscarel, Rongier et, étrangers précurseurs des bars à vins à Paris l'Anglais Williamson et l'Ecossais Johnston.
 
Amusez-vous à mettre un nom d'enseigne sur chacun de ceux-là.
 
Bon appétit et large soif !
 
Guide des Bistrots à Vins, Paris et Banlieue, par Henri-Noël Lagrandeur (Editions Garancière, 1984).
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article