Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Tout n'est que litres et ratures par Roger Feuilly

Au quotidien, la cuisine selon les saisons, les vins selon l'humeur, la littérature qui va avec, les bistrots et les restaurants, les boutiques qui nourrissent le corps et l'esprit, bref tous les plaisirs de bouche et de l'âme.

Guide Michelin 2017 : un palmarès frigide, une seule femme chef promue à 1 étoile, Fanny Rey

Guide Michelin 2017 : un palmarès frigide, une seule femme chef promue à 1 étoile, Fanny Rey


Michelin 2017 et la parité :  un palmarès frigide, une seule femme, Fanny Rey, a été promue à 1 étoile ! Ah, sacré Michelin, il a beau vouloir être dans l’air du temps, il vient encore de manquer l’exercice de la parité. Déjà qu’il n’y a qu’une seule femme à être 3 étoiles, Anne-Sophie Pic à Valence (Drôme), son édition du millésime 2017 n’a trouvé qu'une femme chef à mériter l'étoile Michelin, sans parler de promotions à deux voire même trois étoiles.


Fanny Rey, qui partage l'étoile avec son compagnon Jonathan Wahid, pâtissier émérite et ancien champion de France du dessert, tient les pianos du restaurant à leurs noms à Saint-Rémy-de-Provence (Bouches-du-Rhône), vantant les huîtres du bassin de Thau, consommé de légumes et racines et granité marin, un rouget-barbet de Méditerranée farci de champignons et sauce miroir, alors que l'issue sucrée magnifie le millefeuille à la poire, arlettes à la vanille et praliné amande-noisette.


Pour l’instant, dans l'édition 2017, par exemple à Paris et ses environs, sur 10 restaurants 3 étoiles, 16 à 2 étoiles et 82 à 1 étoile, il n’y avait que trois femmes à être étoilées (1 étoile), Anne-Sophie Pic (1er, La Dame de Pic), Hélène Darroze (6e, restaurant éponyme) et Adeline Grattard (1er, Yam'Tcha). Comme Paris représente 17,5 % des restaurants étoilés en France, cela donne une idée du reste. Pas trop brillant, non ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article